Le groupe GVC de Ladbrokes Coral paye une amende a UK Gambling CommissionLe groupe Ladbrokes Coral n’a apparemment pas retenu la leçon de la commission des jeux de hasard britannique, la fameuse UK Gambling Commission.

En 2017, Ladbrokes Coral a payé une amende de 2,5 millions de livres sterling pour ne pas avoir protégé certains joueurs dépendants. Ainsi, le groupe britannique n’avait pas vérifier la provenance des fonds des joueurs. Et il n’avait pas fait son travail de prévention en empêchant les joueurs accrocs à ne plus jouer sur sa plateforme. Deux joueurs avaient misé des centaines de milliers de pounds en quelques mois sans éveiller les soupçons de Ladbrokes Coral.

Rebelote au mois de juillet 2019. Ladbrokes Coral vient d’écoper d’une amende de 5.9 millions de livres sterling pour les mêmes raisons. En revanche, cette fois, cela ne concerne pas 2 mais 8 joueurs et les faits remontent entre 2014 et 2017.

Chèque de £5.9 millions pour la Gambling Commission

En 2018, le groupe GVC a mis la main sur le groupe Ladbrokes pour la bagatelle somme de £3,2 milliards. GVC est propriétaire des marques telles que Bwin, Sportingbet, PartyPoker, PartyCasino et Foxy Casino pour ne citer qu’eux. C’est un des plus grands groupes de jeux en ligne au monde. Il a mis la main sur le groupe Ladbrokes et la fusion de ces 2 mastodontes des jeux d’argent a donné naissance au groupe Ladbrokes Coral.

Entre 2014 et 2017, Ladbrokes a failli à ses obligations vis à vis de la UK Gambling Commission. En effet, tout casino en ligne ou sites de jeux d’argent (Poker, Bingo, Paris Sportifs, Courses Hippiques) ayant une licence de cette instance a pour obligation de protéger ses joueurs. Cela signifie qu’ils se doivent de vérifier la provenance des fonds et faire en sorte qu’ils jouent de manière mesurée.

Apparemment, certaines personnes du service rétention de Ladbrokes ont fermé les yeux et ont laissé jouer 8 joueurs de manière déraisonnable. Comment est-ce possible qu’un joueur perde 1,5 million de livres sterling sur trois ans sans que les voyants ne soient au rouge chez les responsables du service clientèle du groupe ? Parfois ce même joueur perdait £64000 en un seul mois et se connectait 10 fois par jour sans même que l’assistance clientèle ne réagisse.

Un autre joueur qui avait demandé à ne plus recevoir de relance publicitaire de la part de Ladbrokes Coral a perdu £98000 en 2 ans. Certainement que les bonus offerts étaient trop alléchants pour dire non. Sans parler de ce joueur qui a dépensé £140000 en l’espace de 4 mois après l’ouverture de son compte. Ainsi, le groupe GVC va devoir payer 4,8 millions pour avoir failli à ses engagements et 1,1 million pour “les parties concernées”.

>>> Lire également : “Quand la UK Gambling Commission sanctionne Ladbrokes Coral

Ladbrokes Coral devra se tenir à carreau

Les faits qui sont reprochés au groupe GVC remontent à 2014. Or, Ladbrokes était indépendant et n’appartenait pas encore à GVC. Ceci étant, GVC s’est engagé à payer l’amende de £5,9 millions. L’UK Gambling Commission a dans sa ligne de mire Ladbrokes qui en est à sa deuxième amende.

La commission des jeux va passer au peigne fin les compte des 50 plus gros joueurs de Ladbrokes Coral dans les années 2015-2017 histoire de voir d’éventuelles défaillances. Le PDG de GVC, Kenny Alexander affirme :”j’ai supervisé un examen systématique des procédures de protection des joueurs du groupe et les responsables de ces problèmes ont quitté l’entreprise“.

La commission des jeux d’argent britannique peut retirer la licence aux opérateurs de jeux qui ne respectent pas leurs obligations en matière de protection des joueurs. En 2017, Ladbrokes a payé une amende de 2,5 millions de livres et une seconde de 5,9 millions le mois dernier. Un troisième avertissement pourrait se traduire par un retrait (temporaire ou définitif?) de la licence de jeu. Et dans un tel cas, le manque à gagner se chiffrerait à plusieurs millions de pounds. Affaire à suivre.