Clairvest Neem Ventures va pouvoir ouvrir un casino a WakayamaPréfecture japonaise la plus au sud de l’île de Honshū, Wakayama est bordée par celles d’Osaka, de Nara et de Mie. Surnommée le Royaume des fruits en raison de sa production de mandarine extrêmement réputée, elle travaille depuis plusieurs années sur le développement d’un hôtel-casino sur son territoire.

Pour ce projet, elle vient juste de confirmer que le consortium Clairvest Neem Ventures avait été officiellement sélectionné.

Clairvest Neem Ventures: Le seul candidat après le retrait de Suncity Group

En début d’année, la procédure d’appel d’offres pour le projet d’hôtel-casino dans la préfecture de Wakayama au Japon avait pris fin avec la candidature de deux prétendants seulement : Suncity Group d’un côté et Clairvest de l’autre.

A la surprise générale, le premier avait décidé de se retirer, en mai dernier à cause de la pandémie internationale de coronavirus Covid-19, alors même qu’il était le mieux placé pour être choisi selon la plupart des experts.

Société de capital-investissement canadienne créée en 1987, Clairvest est d’ores et déjà impliquée dans le domaine des jeux. En effet, elle possède des parts notamment dans l’hippodrome Meadowlands dans l’Etat américain du New Jersey, le Grey Eagle Resort & Casino dans la province canadienne de l’Alberta mais aussi le fournisseur de paris sportifs et de jeux en ligne FSB Technology entre autres.

>>> Lire également : “Casinos au Japon : Partouche, partenaire de Clairvest à Wakayama

Un projet budgétisé à 4,3 milliards de dollars

Pour mener à bien son projet d’hôtel-casino, le groupe Clairvest a créé un consortium baptisé Clairvest Neem Ventures. Celui-ci réunit notamment le groupe Partouche qui s’impose comme le deuxième opérateur français, en terme de chiffre d’affaires. Il gère également des établissements de jeux en Suisse, en Belgique et en Tunisie.

Le projet porté par Clairvest Neem Ventures a été budgétisé à 4,3 milliards de dollars. Il s’agit d’un montant bien supérieur à celui espéré par la préfecture de Wakayama qui tablait sur un investissement d’environ 2,5 milliards de dollars.

S’il est finalement retenu, ce projet d’hôtel-casino doit voir le jour dans la station balnéaire Marina City située juste au sud du centre-ville de Wakayama, la capitale de la préfecture éponyme. Il a pour thème : un pays de bois et un pays d’eau. Ainsi, il doit mettre en valeur les éléments naturels de la région.

En son sein, il réunirait 2 700 chambres ou suites, un centre de congrès pouvant accueillir 3 000 participants et une immense salle de jeux qui s’étendrait sur une superficie de plus de 37 000 m². A titre de comparaison, le casino du Wynn/Encore qui est le plus grand de Las Vegas mesure un peu moins de 18 500 m².

Une proposition finale qui doit être prête avant le 28 avril 2022

Même si la préfecture de Wakayama vient de sélectionner officiellement le consortium Clairvest Neem Ventures qui a dévoilé quelques informations sur son projet d’hôtel-casino, il reste encore beaucoup de travail pour que la proposition soit finalisée.

Néanmoins, elle devrait être prête avant la date limite du 28 avril 2022. En effet, il s’agit du dernier jour pour déposer les dossiers qui seront ensuite étudiés par le gouvernement national.

C’est lui qui doit déterminer au final quel projet pourra devenir l’un des 3 hôtels-casinos japonais. Pour rappel, il y a actuellement 4 préfectures ou villes qui veulent développer un tel établissement de jeux sur leur territoire.