Le groupe Hard Rock international en difficulté en EuropeDepuis plusieurs années maintenant, le groupe Hard Rock International (HRI) travaillait conjointement sur deux projets d’hôtel-casino en Europe : l’un en Grèce, l’autre en Espagne. Malheureusement pour lui, les plans ne se déroulent pas comme prévu. Ainsi, l’opérateur américain vient juste de perdre un appel auprès du Conseil d’Etat pour son complexe à Hellinikon.

De plus, son établissement en Catalogne continue à être très critiqué.

Hard Rock International: Un appel d’offres perdu en Grèce

Sur le site de l’ancien aéroport d’Athènes à Hellinikon, en Grèce, un hôtel-casino doit être construit. Ainsi, un appel d’offres a été lancé et le groupe Hard Rock International y a répondu. Mais, au cours du mois de janvier dernier, on a appris que la Commission Hellénique des Jeux avait rejeté son offre.

La raison évoquée ne semble pas avoir beaucoup convaincu l’opérateur américain. En effet, il aurait été écarté car il n’est pas parvenu à fournir une garantie bancaire attestant de sa capacité à mener à bien un projet de cette ampleur, alors que cette fameuse garantie a été déposée avec un retard de seulement 4 jours.

Cela a donc poussé HRI à se tourner vers le Conseil d’Etat pour remettre en cause cette décision. Néanmoins, le groupe n’est pas parvenu à convaincre l’organisme grec qui a rejeté son appel, le vendredi 18 septembre dernier. C’est donc bien son concurrent Mohegan Gaming & Entertainment (MGE) qui devrait obtenir cette précieuse licence.

Si les efforts d’HRI ont trouvé peu d’écho auprès des tribunaux grecs, l’opérateur américain compte bien porter cette affaire auprès des tribunaux de la Commission Européenne. Il peut encore le faire puisque la Grèce ne prévoit pas de délivrer officiellement la licence à MGE avant la fin de l’année. Dans tous les cas, les travaux de construction du futur hôtel-casino à Hellinikon ne devraient pas commencer avant l’année 2022.

>>> Lire également : “Casino en Catalogne: Hard Rock Entertainment World obtient un délai de 5 mois

Une opposition politique en Espagne

Ce n’est pas le seul et unique projet porté par Hard Rock International en Europe. En effet, il travaille depuis de nombreuses années maintenant sur un complexe d’une valeur de 2 milliards d’euros baptisé Hard Rock Entertainment World dans la communauté de Catalogne en Espagne.

Au cours du mois de mars dernier, l’opérateur américain a signé un accord avec le gouvernement local selon lequel une entreprise publique, Incasòl, débourserai 120 millions d’euros pour acheter le terrain qui devrait accueillir le futur établissement. HRI s’est alors engagé à rembourser cette somme avant le 5 mai 2020. A cause de la pandémie internationale de coronavirus Covid-19, il a été accepté que cette date de remboursement soit reportée au 5 octobre.

En début de mois, on a appris que ces plans avaient encore une fois changés. Ainsi, Incasòl allait avancer 80% des 120 millions d’euros que Hard Rock International devait maintenant rembourser en 3 versements qui se termineraient d’ici le mois de juin 2022 au plus tôt.

Une telle décision ne semble pas réjouir l’opposition. Ainsi, un député n’a pas hésité à présenter l’hôtel-casino comme un projet toxique qui mettait en danger les fonds publics dans une opération spéculative.

Pire encore, deux groupes ont ainsi déposé une plainte auprès du bureau du procureur local, en accusant le gouvernement de prétendues irrégularités dans la délivrance de la licence à HRI et dans l’achat du terrain.