Casino Chaudfontaine de BelgiqueAu début, cette fermeture n’était qu’une simple rumeur, mais aujourd’hui c’est vraiment une réalité. Les joueurs fumeurs ne supportent pas rester sur un jeu qui peut durer plusieurs heures sans fumer. Pour la plupart des joueurs, la loi sur l’interdiction de fumer dans les casinos qui s’est appliquée au début du mois de juillet 2011 se présente comme une contrainte, car ils souhaitent être à l’aise en jouant. En effet, le poker requiert une concentration durant la phase de jeu et pour les fumeurs c’est une logique d’accompagner cette situation par des cigarettes.Le poker est une mode qui date de 5 à 6 ans et qui reste appréciée par une multitude de personne. Malheureusement pour ce groupe, car les tables de poker à Knokke et à Dinant ont du également fermé.Le groupe Partouche a évoqué que cela est causé par l’interdiction de fumer qui fait fuir les joueurs. Lorsque l’interdiction a été appliquée en 2011, le casino a perdu à peu près 50 % de ses joueurs. Le casino décide d’arrêter et de licencier le personnel qui s’occupait des tables de poker. La rentabilité se fait rare alors que la taxation belge sur les casinos n’est pas si moindre.

Un responsable du groupe Partouche explique que les casinos ont pour objectif de produire des bénéfices et que ces derniers étaient en baisse par rapport à la loi antitabac et la taxation. Il affirme que le poker n’est une activité rentable pour les casinos en vertu des taxations actuelles. Lors du boum du poker, nombreux étaient les joueurs qui arrivaient en masse dans les casinos et à cette époque les casinos pouvaient obtenir des bénéfices.

Certains casinos essayent de survivre et d’évoluer, et d’une autre partie les autres n’agissent pas par rapport à cette situation en dégradation. Il ne faut pas oublier qu’une proposition de Loi sur les restrictions assez strictes envers les clubs est examinée en ce moment. Beaucoup de personnes pensaient que celle-ci tournerait en faveur des casinos, il est à noter que certains casinos souffrent financièrement actuellement vis-à-vis des conditions en vigueur. Il est certain que le problème devrait être vu de près par des certaines personnes qui connaissent bien le milieu afin que toutes les parties restent gagnants dans cette situation.

La situation est différente auprès du casino Spa à 26 km de Chaudfontaine, sous la gestion d’un autre propriétaire le jeu continue. Le groupe Circus laisse croire que les jeux traditionnels auront encore leurs places dans l’avenir. Il a précisé que la diminution des joueurs fumeurs touchait tous les jeux. A la différence des autres jeux, le poker nécessite un peu plus de personnel. Et pendant cette période de crise, les pourboires se font rares et le casino fait tout pour renflouer les pertes auprès des croupiers.

Cette perte est beaucoup ressentie auprès du groupe, c’est la raison pour laquelle, il espère recevoir dans quelque temps une révision au niveau de la fiscalité des casinos.