Le casino du groupe Caesars Palace en Corée du Sud menacé d'un retrait de licenceLe groupe Caesars Entertainment pourrait prochainement perdre sa licence pour un casino terrestre qui est à l’heure actuelle en cours de construction en Corée du Sud. En effet, l’opérateur américain veut lancer un établissement de jeux réservé aux étrangers au cœur du projet de centre international d’affaires et de loisirs de Midan City développé près de la capitale Séoul sur l’île Yeongjon.

Néanmoins, à cause de la pandémie mondiale de coronavirus Covid-19, le groupe rencontre pas mal de difficultés pour mener à bien la construction de ce casino. Ainsi, celle-ci s’est brutalement arrêtée en février 2020 et toutes les tentatives pour trouver les fonds nécessaires pour relancer le projet ont pour l’instant échoué.

Dans ces conditions, la Corée du Sud menace aujourd’hui d’annuler la licence de jeux obtenue par Caesars Entertainment. Afin que cela n’arrive pas, l’opérateur n’a que deux mois pour présenter un solide plan de reprise des travaux.

Un défaut de paiement de la société chinoise Ssanye Construction

Le projet de casino terrestre dans le centre international d’affaires et de loisirs de Midan City est porté par une joint-venture entre une société de développement immobilier chinoise et l’opérateur américain Caesars Entertainment.

Avant que ne démarre la crise sanitaire internationale, 150 millions de dollars avaient déjà été versés pour la concrétisation du projet. Néanmoins, à cause du Covid-19, la société chinoise Ssanye Construction n’a pas été en mesure de sortir les 27,3 millions de dollars qu’elle s’était engagée à payer.

Dès lors, le chantier du fameux casino est resté au point mort. Cette situation ne semble pas particulièrement plaire aux autorités sud-coréennes qui ont donc lancé un ultimatum à Caesars Entertainment.

Le groupe américain n’a que jusqu’au 17 mars 2021 pour présenter un solide plan de reprise des travaux. Sinon, la licence qu’il avait obtenu pour le casino censé ouvrir à Midan City sera annulée purement et simplement.

>>> Lire également : “Jeju Dream Tower : le prochain hôtel-casino coréen

Une licence de 2014 qui risque d’être révoquée

C’est au cours de l’année 2006 que le projet de Midan City a été approuvé par les autorités sud-coréennes. Situé à seulement 10 minutes de l’aéroport international d’Incheon et à 40 minutes du centre-ville de Séoul, celui-ci doit permettre la création d’environ 5 000 emplois et l’injection d’environ 7 milliards de dollars dans l’économie de la région.

A terme, il va réunir des centes commerciaux, des hôtels, un hôpital, un terrain de golf, des équipements de divertissement, une zone résidentielle et une école internationale entre autres.

En son sein, Caesars Entertainment devait également construire un casino terrestre réservé aux étrangers pour lequel il avait obtenu une licence, au cours de l’année 2014.

Néanmoins, les problèmes ont commencé dès le début des travaux, avec de multiples retards, ce qui semble faire perdre patience aux autorités sud-coréennes. En effet, seulement un quart du chantier serait à l’heure actuelle achevé. C’est pour tenter de forcer l’opérateur américain à trouver rapidement une solution que cet ultimatum a été lancé.

Si Caesars Entertainment ne parvient pas à trouver une solution rapide, son projet de casino pourrait donc ne jamais être concrétisé.