Une joueuse gagne plus de 50000€ sur une machine a sous progressive du casino Joa de MandelieuIl suffit souvent d’un petit peu d’audace et de beaucoup de chances pour qu’un petit miracle se produise. Christiane, une joueuse du Casino JOA de Cannes-Mandelieu, a expérimenté ce 28 novembre 2019.

Grâce à une petite mise d’un peu moins de 2 € sur l’une des machines à sous progressives de l’établissement, la jeune femme est repartie avec un gros chèque de plus de 50 000 €, représentant le montant de l’un des jackpots progressifs internes proposés dans les casinos JOA.

Petite mise pour gros gain au Casino JOA de Cannes-Mandelieu

Tous les vrais joueurs de machines à sous le savent : pour décrocher le jackpot, il faut juste avoir de la chance. Pas besoin de miser gros ou à de multiples reprises.

Il suffit de mettre le montant minimum exigé dans la machine et l’actionner au bon moment. Et c’est exactement ce qu’a fait l’heureuse gagnante du jour au Casino JOA de Cannes-Mandelieu.

Installée devant sa machine à sous, la jeune femme n’a eu à miser que 1,76 € pour affoler le jeu et faire tomber la cagnotte du jour. Résultat des courses : 51,209.96 € dans la poche. De quoi envisager joyeusement les fêtes de fin d’année. 

 

JOA et ses jackpots locaux

Tandis que le groupe Partouche continue de dicter sa loi avec le Megapot, son jackpot progressif multisites, ses concurrents tels que le groupe JOA doivent, pour le moment, se contenter de proposer à leurs joueurs, des jackpots progressifs plus modestes qui mettent en réseau plusieurs machines à l’intérieur d’un même établissement.

C’est sur l’une de ces machines que l’heureuse gagnante a tenté sa chance. Nommée Echo Fortunes, celle-ci fait partie d’un petit réseau regroupant 5 autres machines du même type. Une cagnotte de base de 40 000 € est fournie par le casino, puis le jackpot se nourrit des mises effectuées sur l’ensemble des 6 machines du réseau.

En plus de ces machines Echo Fortunes qui sont affectueusement surnommées « marmites », plusieurs autres réseaux de machines à sous du même type sont présents dans les casinos JOA.

Et plusieurs d’entre eux se sont déjà montrés généreux vis-à-vis des joueurs. En fait, des gagnants sont enregistrés presque tous les jours sur le réseau. Les montants décrochés atteignent généralement quelques dizaines de milliers d’euros, avec parfois d’intéressants pics. Mais celui décroché ce 28 novembre par la joueuse du casino de Cannes-Mandelieu reste le plus élevé de ces derniers mois.

Le groupe JOA, quelques chiffres

Toujours au coude-à-coude avec ses deux principaux concurrents, les groupes Partouche et Barrière, le groupe JOA, ex-Moliflor, multiplie les actions de séduction à l’endroit de sa clientèle. Ces jackpots locaux en sont d’ailleurs une belle illustration.

En parallèle, sur le terrain, le Joagroupe vient de faire un pas de géant en acquérant, il y a quelques mois, les 8 casinos du groupe Emeraude. Le président du directoire du groupe, Laurent Lassiaz, a su propulser ses casinos dans le top 5 des casinos de France.

JOA détient ainsi désormais plus de 30 établissements répartis dans toute la France et embauche plus de 1500 personnes. Il reste cependant numéro 3 au classement des casinotiers français, juste derrière Partouche.