Bug sur une machine a sous du Lucky Eagle CasinoVeronica Castillo n’est pas près d’oublier son passage au Lucky Eagle Casino de Rochester situé au nord-ouest des Etats-Unis. Cette joueuse de machine à sous a cru être multi millionnaire quand elle a vu s’afficher le fabuleuse cagnotte de l’équivalent de 8 millions d’euros. Pensant que la machine à sous “Jurassic Riches” l’avait rendue très riche, Veronica Castillo l’a été durant quelques minutes et officieusement puisque la machine à sous a été victime d’un bug informatique. Retour sur une affaire qui va se terminer devant Monsieur le Juge.

De 8 millions à une offre de 80 euros

Adepte de machines à sous, Veronica Castillo se rend le week end dernier au Lucky Eagle Casino de Rochester et joue sur une machine à sous. Après quelques minutes de jeu, voilà que la machine affiche un montant de 8 millions d’euros. Autant dire que ça fait tilt dans la tête et la joueuse se met à rêver et à faire la liste de ce qu’elle va pouvoir faire avec ce joli cadeau et pense que Noël arrive avant l’heure. Cette joueuse de machine à sous ne peut qu’aimer “Jurassic Riches” qui va lui changer la vie grâce à cette énorme gain que l’appareil a bien voulu récompenser après quelques tours de rouleaux. Se présentant à la caisse histoire de sabrer le champagne avec une photo souvenir son chèque à sept chiffres en mains, le directeur lui annonce qu’un bug s’est produit. En effet, le maximum que cette machine à sous pouvait rétribuer est de 18500 euros. On est bien loin des 8 millions d’euros que la joueuse pensait avoir gagnés et a seulement reçu 80 euros en guise de cadeau de consolation soit encore moins que ses 100 euros déposés.

Rendez vous au tribunal

La joueuse s’est vu offrir un week end gratuit dans l’hôtel du casino et le directeur de l’établissement de jeu a assure que ce type de déconvenue est arrivé une fois en 20 ans de carrière. Une enquête a été diligentée pour comprendre ce bug informatique sur cette machine à sous. Veronica Castillo a contesté ce problème technique et a engagé des poursuites judiciaires contre le casino américain. Elle va jusqu’à dire que c’est de la fraude et donc il y a de fortes chances pour que cette histoire se termine au tribunal.

Les bugs informatiques restent la terreur des casinos terrestres et des casinos en ligne. En effet, après une telle mésaventure, le casino peut voir son image se détériorer et les réseaux sociaux peuvent prendre le relais avec un “bad buzz”. On peut comprendre l’amertume de cette joueuse qui s’est vue millionnaire en euros et qui, en quelques secondes, se voit refuser un tel gain sous prétexte qu’un bug est à l’origine de ce gain faramineux.

A notre connaissance, ce type de mésaventure n’est jamais arrivé dans un casino en ligne et pourtant les logiciels peuvent être confrontés à ce type de bug. Tropezia Palace Casino ou Lucky31 Casino qui sont des casinos spécialisés dans les machines à sous Netent et Betsoft  – appareils les plus réputés dans le monde du jeu en ligne – n’ont jamais eu à faire vivre une telle déception à leurs joueurs bien au contraire.

Veronica Castillo ne connaitra donc pas la vie de château et on ne sait pas si elle a accepté l’offre du week end gratuit offert par le casino.

 

Machine a sous sans bug de Lucky31 Casino