Les paris sur la victoire de Donald Trump rapportent grosUne parieuse perd près de 500 000 £ après avoir misé sur une victoire d’Hillary Clinton

La victoire surprise de Donald Trump lors des récentes élections présidentielles américaines n’a pas seulement eu un impact significatif sur les marchés financiers. Elle a également eu des répercussions inattendues dans certains secteurs comme celui des paris en Grande-Bretagne. En effet, tandis que les grands bookmakers tels que William Hill ont réussi des recettes record, certains parieurs ont enregistré des pertes conséquentes, comme cette cliente qui a perdu 481 000 £ suite à la victoire du candidat Républicain.

Des pertes record

Chez William Hill, les dernières élections présidentielles américaines ont été le plus important événement politique ouvert aux paris de toute l’histoire du bookmaker british. A cette occasion, la société a en effet enregistré des mises atteignant 4 millions de livre sterling. Mais le plus surprenant fut sans doute l’issue rocambolesque de ces différents paris sur cet événement pas comme les autres. En effet, convaincus d’une victoire de la candidate démocrate, de nombreux parieurs ont misé gros sur cette issue, faisant beaucoup pencher les cotes dans ce sens. 

Malheureusement, comme on le sait désormais, l’ancien magnat des casinos a déjoué tous les pronostics et analyses en battant l’ex-Première Dame. Cela a logiquement entraîné des pertes exceptionnellement élevées, dont la plus spectaculaire est sans doute celle consentie par cette femme anonyme qui, selon  William Hill, a perdu 481 000 £ (soit 597 000 $). L’élection du 45ème Président des Etats-Unis a également fait d’autres gros perdants  chez le bookmakers comme ce client originaire du nord-est de l’Angleterre qui a perdu 181 2000 £, ou cet autre londonien qui s’est vu délesté de 150 000 £, après avoir lui aussi parié sur une victoire d’Hillary Clinton.

Lire également “Ladbrokes Casino en ligne légal en Belgique”

Mais aussi d’importants gains

A l’opposé, profitant de cotes initialement défavorables, les parieurs qui ont misé sur une victoire de Donald Trump ont pu s’en mettre plein les poches. C’est le cas notamment de John Mappin, propriétaire d’un hôtel à Cornwall dans le sud de l’Angleterre, qui a réussi à cumuler 100 000 £ de gains suite à 30 paris effectués entre l’annonce de la candidature du milliardaire à la primaire républicaine et la nuit électorale. Idem pour ce client de Nottingham qui a empoché 101 750 £ grâce à des mises gagnantes à hauteur de 37 000 £ sur Trump.

Un petit désastre pour les bookmakers

Bien que les bookmakers anglais britanniques aient enregistré un fort intérêt de la part des parieurs avec des recettes globales d’environ 20 millions £, le montant très élevé des gains reversés aux gagnants a beaucoup plombé leurs résultats, selon Graham Sharpe, représentant de William Hill. Il faut en effet dire que la cote largement défavorable de 150/1 de Donald Trump a été beaucoup atténuée par le nombre important de petits paris effectués sur le candidat républicain (environ 71% des paris individuels).

Graham Sharpe n’a par ailleurs pas manqué de relevé une certaine similitude entre le schéma de pari enregistré lors du Brexit et lors de ces élections très mouvementées. Dans les deux cas, l’issue du vote a déjoué tous les sondages et analyses politiques. Et dans ces deux cas, les parieurs britanniques se sont comportés exactement de la même manière.

La série des contre-pronostics

Avec l’élection de Trump, les britanniques prolongent la série des résultats quasiment imprévisibles entamée lors de la victoire en Premier League du poucet Leicester, et prolongée par le Brexit. Selon un porte-parole de Ladbrokes, si un parieur avait réussi à prédire ces trois événements en misant à chaque fois 1£ sur chacun d’entre eux, il aurait encaissé la bagatelle de 4,5 million £.