casino_sablesdolonneInvestir malgré la crise est le mot d’ordre que se sont donnés les casinos de l’hexagone. Les sommes sont investies dans la rénovation de salles, l’achat de nouvelles machines, l’aménagement d’espaces fumeurs, les animations… Et d’après les résultats, il semble que cela porte ses fruits et attire de nouveau les joueurs. A la différence que ce sont des joueurs d’un nouveau genre, c’est-à-dire plus modestes qui ne fréquentaient pas pour une grande partie d’entre eux les établissements de jeux. C’est pourquoi les dirigeants des casinos ont ciblé leurs achats sur des machines à sous avec des mises faibles qui démarrent au centime. Ils savent que la clientèle veut passer un long moment à s’amuser sans dépenser de grosses sommes d’argent, crise oblige.Le casino des Pins a investi cette année 235 000 euros dans la rénovation de 9 bandits manchots et l’achat de 8 nouvelles machines. Sa nouvelle acquisition porte également sur la roulette anglaise electronique nouvelle tendance où seul le croupier est comme à l’accoutumée à sa place, alors que les joueurs jouent sur des écrans.

Grâce à toute la publicité faite autour de cet événement, les joueurs étaient très nombreux à l’ouverture du casino des Pins. La Responsable Marketing, Laurence Chaillot,  a ainsi pu constater que la communication avait bien fonctionné. Cela n’a fait que confirmer le fait que les joueurs sont très friands des nouveautés. Malheureusement, pour pouvoir proposer de nouveaux jeux, les casinotiers doivent obligatoirement obtenir l’autorisation du Ministère de l’Intérieur. Les dirigeants des établissements de jeux sont parfaitement conscients que c’est ce qui attire les joueurs, et ont fait part de leurs revendications au Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault dans un courrier qui lui a été adressé le 20 décembre 2012. Ils lui ont demandé de leur accorder la possibilité d’exploiter de nouveaux jeux.

Les responsables des établissements de jeux savent que lorsqu’ils reçoivent l’accord pour proposer de nouveaux jeux, ils doivent encore se soumettre à l’expertise d’un spécialiste de la police judiciaire. Le casino des Pins n’a pas dérogé à cette condition et a attendu que ce dernier donne son feu vert après une expertise minutieuse. Il espère à présent que son investissement saura conquérir la clientèle, ce qui ne devrait pas être difficile au regard de l’engouement actuel dont il bénéficie.