dernier_magic_casinos_jackpotClap de fin pour le Magic Casinos Jackpot qui arrête définitivement en France. La raison invoquée par le Groupement d’intérêt économique du “Magic Casinos Jackpot”, regroupant les groupes Barrière, Joagroupe, Tranchant, Cogit, Emeraude et des casinos indépendants,est que ce jackpot progressif inter casinos ne répondait pas aux attentes des joueurs qui souhaitent que le jackpot tombe plus souvent quitte à ce que les montants soient moins importants. En effet, ce jackpot progressif a rendu plusieurs joueurs millionnaires depuis septembre 2009, date de lancement de ce jackpot progressif. Le “problème” est que la combinaison gagnante tombait rarement ce qui explique les cagnottes phénoménales empochées par une poignée de joueurs. Sur les 10 plus gros jackpots en France, huit proviennent du Magic Casinos Jackpot. Le plus gros gains empoché par un joueur est de 9 420 902 euros au Casino JOA de Port-Crouesty en mars 2011 ou encore les 7 524 035 euros au Casino Barrière de Saint-Raphaël le 19 juillet 2013.La dernière cagnotte du Magic Casinos Jackpot s’élève au 21 octobre 2013 à 1,8 millions d’euros et peut à chaque seconde être gagnée par un joueur. Une fois cette cagnotte décrochée, le clap de fin aura retentit pour ce qui fut le plus gros jackpot progressif de France. Les groupes de casinos vont devoir se pencher sur des nouvelles solutions pour que les jackpots progressifs soient attractifs tout en tombant plus souvent. D’ailleurs à la différence du Magic Casinos Jackpot, le Partouche Mégapot se porte bien car il tombe souvent et a rendu 21 joueurs millionnaires en euros et redistribués près de 49 millions d’euros depuis son lancement.

Les joueurs français se retrouvent avec un produit phare, le Partouche Mégapot, qui n’a plus de concurrent direct et les casinos qui font partie du Magic Casinos Jackpot vont rapidement mettre en place un produit de remplacement pour cette fois répondre aux attentes des joueurs.