Le Grand Villa Casino du Canada victime d'une tricherie au baccaratComme il y a fréquemment des joueurs qui touchent pas mal de gains au casino, cela peut donner des envies à certains. Au lieu d’apprendre la stratégie de base et de s’entraîner au comptage de cartes par exemple pour gagner gros au blackjack, quelques-uns préfèrent plutôt utiliser une méthode à la fois plus risquée et que l’on doit réprouver moralement.

Voilà la raison pour laquelle on peut regretter que les tricheries au casino se révèlent également plutôt habituelles. On vient juste d’avoir la preuve supplémentaire de cette tendance, il y a peu, à travers une affaire de fraude qui s’est déroulée au Grand Villa Casino, dans le district régional du Grand Vancouver.

Un joueur américain reconnu coupable a été condamné à rembourser 22 000 dollars canadiens (CAD) à l’établissement.

Une tricherie établie via les images de vidéosurveillance du Grand Villa Casino

Le tricheur du jour se nomme Herbert Lull. Agé de 66 ans, cet américain a plaidé coupable dans cette affaire de tricherie au jeu, au cours du mois d’avril dernier. Il encourrait une peine maximale de 2 ans de prison. Pour mettre en place cette fraude, il a été aidé par un croupier dénommé Gilles Boudreau qui travaillait sur les tables de baccarat du Grand Villa Casino dans la province canadienne de Colombie Britannique.

Entre le 11 et le 13 décembre 2018, les parties de baccarat d’Herbert Lull à la table de Gilles Boudreau ont éveillé les soupçons des responsables de la sécurité du Grand Villa Casino. C’est la raison pour laquelle le service de sécurité du complexe a commencé à étudier les images de vidéosurveillance pour s’assurer qu’aucune tricherie ne s’est pas produite.

Malheureusement pour notre duo d’escrocs, les bandes ont bel et bien confirmé les soupçons des employés de l’établissement. On pouvait y voir que le croupier distribuait les cartes de manière à avantager le joueur. Le comportement de ce dernier prouvait qu’il prenait des décisions basées sur les informations que lui donnait Gilles Boudreau. En revanche, on ne sait pas bien quelles étaient les relations entre les deux hommes.

>>> Lire également : “Tricherie au baccarat dans un casino du Massachusetts

Une peine assez faible

Si Herbert Lull a été inculpé un an après les faits, en décembre 2019, son affaire a traîné en longueur à cause de la pandémie internationale de coronavirus Covid-19. Son procès vient juste de se terminer. Le tricheur a ainsi été condamné à la confiscation d’environ la moitié des 44 850 CAD en jetons saisis sur lui au casino.

Si les autorités n’ont pas réussi à déterminer exactement combien d’argent au total il était parvenu à extorquer à l’établissement, cette somme doit s’élever à quelques dizaines de milliers de dollars canadiens. Il va donc devoir reverser 22 000 CAD. C’est l’absence de casier judiciaire d’Herbert Lull, son respect des conditions de mise en liberté sous caution mais aussi et surtout son plaidoyer de culpabilité qui ont joué en sa faveur pour obtenir une peine si faible.

De son côté, le croupier Gilles Boudreau ne sera finalement pas poursuivi. Il a néanmoins été licencié à la suite de ces incidents.