Une joueuse passe 96 heures d'affiliée a jouer au baccarat au Crown casino de MelbourneMême si elle ne concerne heureusement qu’un très faible nombre de joueurs, l’addiction s’impose comme un véritable fléau. Les rares personnes qui en souffrent ressentent ainsi un besoin impérieux de jouer. Cela peut les pousser jusqu’à des extrémités inquiétantes.

On vient d’ailleurs d’en avoir justement une preuve supplémentaire, il y a peu.

Dans le cadre d’une commission d’enquête royale sur le Crown Casino de Melbourne, on a appris qu’une femme avait passé 96 heures d’affilée à jouer au baccarat, en ne s’accordant que de courtes siestes devant des machines à sous.

D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que le casino Crown de Melbourne ne fait pas son travail pour repérer les joueurs compulsifs et leur interdire l’accès.

Le témoignage accablant d’une assistante sociale

A l’heure actuelle, le Crown Casino de Melbourne est dans une position délicate. En effet, il fait l’objet d’une commission d’enquête royale qui est chargée de déterminer s’il est apte ou non à conserver encore sa licence de jeu.

En mai dernier, un témoignage accablant qui vient juste d’être ébruité fait état de manquements graves au respect des procédures liées au jeu responsable. Il a été délivré par une assistante sociale qui a notamment évoqué le cas d’une joueuse compulsive souffrant d’addiction.

Cette femme médecin mariée a pu rester pendant 96 heures de suite dans la salle de jeux du Crown Casino de Melbourne en s’adonnant presque sans interruption au baccarat, avec seulement quelques courtes pauses pour dormir sur des machines à sous.

>>> Lire également : “Crown Casino Melbourne : 34 heures à jouer sans intervention du personnel

Une absence d’aide aux joueurs pathologiques dans de fréquents autres cas

Le problème dans cette affaire est que l’établissement est censé disposer d’un personnel formé pour identifier les joueurs à problèmes et les aider en cas de difficulté. Le Crown Casino de Melbourne emploie bien des agents pour mener à bien cette tâche. Mais, ils ne sont jamais intervenus dans ce cas évoqué par l’assistante sociale.

Pour son travail, celle-ci se rend d’ailleurs fréquemment dans l’établissement. Au cours de ses nombreuses visites, elle remarque souvent des joueurs pleurer ou dormir devant des machines à sous. Parfois, un membre du personnel passe même devant ces personnes. Pourtant, il n’y a jamais aucun employé qui se rapproche de ces joueurs en difficultés pour leur parler ou tenter de les aider.

Ce témoignage n’est pas le seul, entendu dans le cadre de la commission d’enquête royale, qui accable le Crown Casino de Melbourne au sujet de sa gestion des problèmes liés à l’addiction. Au début du mois dernier, on a également appris qu’un joueur avait passé 34 heures à jouer sans être non plus contrôlé.

A propos du Crown Casino de Melbourne

Premier hôtel-casino ouvert par le groupe Crown Resorts, le Crown Casino de Melbourne a été lancé au cours de l’année 1994. En son sein, il réunit notamment 1 604 chambres ou suites, une immense discothèque ainsi que des bars et des restaurants. Sa salle de jeux proprement dite s’impose comme la plus grande de toute l’Australie et l’une des plus importantes au niveau international.

Elle propose pas moins de 2 500 machines à sous et 540 tables dédiées aux jeux traditionnels.