Casinos au Japon : les municipalités se bousculent au portillon

//Casinos au Japon : les municipalités se bousculent au portillon

Casinos au Japon : les municipalités se bousculent au portillon

Quelles villes auront la licence de casinos au japon ?Alors que les autorités centrales japonaises ont récemment fait de grands pas vers l’installation prochaine des premiers grands complexes casinotiers en terre nippone, un fort enthousiasme est déjà né au niveau des autorités des administrations locales. En effet, c’est une bonne quarantaine de municipalités du pays qui ont déjà fait part de leur fort intérêt pour accueillir l’un de ces établissements dans leur giron.

Près de 40 concurrents pour 3 casinos au Japon

Selon les informations rapportées par un média local, l’installation prochaine d’établissements casinotiers au Japon a trouvé un fort intérêt auprès des responsables des municipalités du pays. Environ 40 d’entre elles seraient en effet en train de positionner leur ville dans le cadre de l’appel d’offres à venir concernant l’installation de grands complexes de loisirs et de jeux. De tels chiffres présagent d’une rude concurrence entre les différents postulants, étant donné que la première phase du projet ne prévoit l’octroi d’autorisations que pour trois complexes dans un premier temps. Il faudra ensuite attendre entre cinq et sept ans après le lancement des premiers établissements pour que de nouvelles licences soient accordées.

>>> Lire également : “Casinos au Japon : Wynn Resorts veut sa licence de jeu

Des favoris certes, mais rien n’est joué

Organisée au début du mois d’août, la réunion explicative du projet a connu une participation beaucoup plus importante que prévue. A cette occasion, le cabinet en charge de l’étude et de la réalisation du projet a fait savoir aux potentiels soumissionnaires qu’ils devraient, dès maintenant, prendre les dispositions nécessaires pour espérer que leurs candidatures soient effectivement prises en compte. Il a également fait savoir que le gouvernement japonais s’impliquerait personnellement dans le processus de sélection afin qu’il se déroule vite et bien. Ce qui ne devrait pas déplaire aux grandes municipalités telles qu’Osaka, qui est considérée comme la grande favorite de cet appel d’offres. Tokyo et Yokohama, également en lice pour accueillir l’un de ces complexes de loisirs, sont elles aussi considérées comme favorites. Mais rien n’est joué. Car même si beaucoup prévoient un retrait de nombreuses candidatures d’ici là, les pronostics ont été jusque-là totalement déjoués.

Encore quelques années

Mais il faudra encore attendre quelques années avant de voir effectivement apparaître les premiers complexes casinotiers japonais. En effet, après que le Parlement japonais ait retenu les lieux pour accueillir lesdits établissements, il faudra encore sélectionner les groupes adjudicataires des licences d’exploitation. Et à cette étape aussi, la concurrence s’annonce des plus rudes entre les différents grands groupes internationaux comme le Sands International, Melco International ou encore MGM, entre autres. Au total, ce sont 11 d’entre eux qui ont déjà tenu près de 200 réunions avec le gouverneur de la région d’Osaka depuis 2017. Enfin, une fois que les licences auront été attribuées aux opérateurs choisis, les plans des complexes devront être étudiés puis approuvés avant le début des constructions. Pour ces deux dernières étapes, il faut prévoir entre 4 et 5 ans, voire plus.
La route est donc encore un peu longue.

By |2018-09-03T16:27:29+00:00septembre 3rd, 2018|Categories: Casinos Japon|Tags: |0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.