4 groupes de casinos américains intéressés pour avoir une licence de casino en GrèceEngagée dans de nombreuses réformes économiques afin de faire face à son surendettement, la Grèce met actuellement sur pieds divers projets de grande envergure, dont celui d’un immense complexe casinotier à Athènes. Prévu pour démarrer sous peu, ledit projet attire les grands groupes casinotiers internationaux, dont plusieurs américains qui se sont d’ores et déjà positionnés pour acquérir la première licence d’exploitation d’un établissement de ce type dans le pays.

Plusieurs géants américains du secteur en lice

Le premier méga complexe casinotier grec sera érigé sur le site de l’actuel aéroport d’Athènes Hellinikon. Composé de plusieurs hôtels, avec de nombreuses infrastructures de très haut standing, son coût de construction est estimé à 8 milliards €. Pour piloter un tel projet, la Commission Hellénique des Jeux (HGC) a ouvert une consultation au début du mois. Et il n’a pas fallu attendre pour voir se positionner quelques-uns des plus grands groupes de casinos du monde. Parmi les soumissionnaires annoncés, figurent notamment l’incontournable Las Vegas Sands du milliardaire américain Sheldon Adelson. Il fera face au groupe Hard Rock International, ainsi qu’à deux autres groupes américains : Caesars Entertainment et Mohegan Gaming & Entertainment. Au total, quatre groupes américains sont donc en lice dans cette affaire, qui a également retenu l’intérêt du groupe Melco Resorts & Entertainment du milliardaire hongkongais Lawrence Ho. Le démarrage de la phase initiale de la consultation est prévu pour le 10 septembre.

De potentiels favoris ?

La concurrence s’annonce donc des plus rudes entre ces géants aux pouvoirs financiers énormes. Difficile dans un tel contexte de prédire qui se verra adjugé le précieux sésame pour l’exploitation de ce qui sera, à coup sûr l’un des plus importants casinos du Vieux Continent. Cependant, compte tenu des autres engagements actuels de certains de ces soumissionnaires, on peut deviner qu’ils ne se jetteront pas à corps perdu sur ce nouveau front. C’est le cas par exemple du groupe Hard Rock International qui a récemment fini la rénovation et le lancement de l’ex Trum Taj Mahal pour plus de 500 millions $ et qui s’est récemment vu attribué la licence pour la construction et l’exploitation du méga complexe hôtelier de Catalogne (plus de 2 milliards €). Idem pour Melco Resorts qui pilote actuellement la construction du City of Dreams Mediterranean à Chypre, dont le coût des travaux est estimé à un peu plus de 550 millions €. La caution d’1 milliard € exigée par la HGC pour se positionner ici pourrait donc être un frein pour ces deux candidats, même si rien n’est clairement joué.

Le plus grand complexe casinotier d’Europe

S’il doit être construit sur la base des plans actuels, le complexe d’Hellinikon devrait coûter environ 8 milliards € ! C’est beaucoup plus que tous les autres projets de ce type, réalisés et prévus jusque-là en Europe. Pour la Grèce, qui fait face à une grave crise économique depuis quelques années, c’est donc un véritable challenge à enjeu national. Selon les prévisions, la construction de ce complexe devrait en effet participer activement à la relance de l’économie nationale, grâce à la création de milliers de nouveaux emplois. Il devrait également donner un bon coup de boost à l’industrie grecque du tourisme en attirant chaque année, plus d’1 million de touristes en plus. Pour aller encore plus loin, il devrait permettre une croissance de +2,4% sur le PIB du pays. Le projet a donc tout le soutien de l’Union Européenne, du FMI et de la BCE.