Les fermetures du Casino d'Enghien-les-Bains impactent les finances de la villeOpéré par le groupe Barrière, le Casino d’Enghien-les-Bains s’impose depuis de nombreuses années maintenant comme le principal établissement de jeux français, en terme de chiffre d’affaires. Il faut dire qu’il s’agit du seul complexe du genre dans toute la région Ile-de-France.

Cette année 2020, à cause de la pandémie mondiale de coronavirus Covid-19, il a été contraint de fermer ses portes à deux reprises. Ces arrêts d’activité vont logiquement avoir un impact négatif sur les recettes, dont dépendent en partie les finances de la ville.

Un maire qui préfère avoir confiance

A l’heure actuelle, le maire Philippe Sueur des Républicains préfère rester confiant. Les deux fermetures du Casino d’Enghien-les-Bains entraîneront forcément une baisse des revenus pour la ville. Mais, il espère que celle-ci sera moins importante qu’annoncée. En effet, au cours de l’année dernière, le groupe Barrière ne prévoyait d’engranger que 79 millions d’euros de chiffre d’affaires, à cause de l’ouverture des clubs de jeux parisiens.

Néanmoins, sur la douzaine de salles qui devait ouvrir leurs portes, seulement quatre ont réellement fonctionné. En conséquence, le Casino d’Enghien-les-Bains a réalisé au final un chiffre d’affaires de 87 millions en 2019. L’arrivée de tables de jeu dans la capitale n’a donc pas entraîné la diminution annoncée.

>>> Lire également : “Un jackpot progressif tombe au Casino Barrière d’Enghien-les-Bains

Une fréquentation en baisse de 30% avant la seconde fermeture

Cette année, en revanche, tout le monde s’attend à ce que les recettes du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains soient fortement impactées par la crise sanitaire internationale. Juste avant la seconde fermeture temporaire de l’établissement, la fréquentation était ainsi en baisse de 30% comparée à la même période de l’année précédente. D’après les estimations, le chiffre d’affaires pour l’exercice 2019-2020 devrait enregistrer une baisse de 3%, alors qu’avant le premier confinement une hausse de 7% était attendue.

Malgré cette diminution, le maire Philippe Sueur ne se dit pas trop inquiet. Même si la capacité d’accueil est limitée à 50%, le Casino Barrière d’Enghien-les-Bains est quand même parvenu à dépasser la moitié de son chiffre d’affaires prévisionnel, avant le reconfinement. Dès que l’établissement sera autorisé à rouvrir ses portes, il faudra donc relancer rapidement l’activité pour attirer à nouveau les joueurs.

Des difficultés à attendre si la situation se prolonge trop longtemps

Quand on sait que la ville perçoit 15% du chiffre d’affaires du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains, on comprend facilement l’intérêt du maire Philippe Sueur pour la santé financière de l’établissement de jeux. Cette année, la municipalité a ainsi touché pas moins de 21 millions d’euros grâce à lui.

Toutefois, cette somme n’a pas été versée en mars, comme d’habitude, mais seulement en septembre. En effet, le groupe Barrière ne pouvait plus payer ses loyers. L’Etat français l’a alors autorisé à retarder le versement de la part communale pour maintenir une trésorerie.

Même s’il reste optimiste, Philippe Sueur reconnaît que la ville pourrait souffrir des difficultés du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains, si la situation se prolonge trop longtemps. En effet, il n’y a pas que la salle de jeux à prendre en considération. L’établissement accueille également en son sein des bars et des restaurants. Il loue également des salles pour des séminaires. Et cette dernière activité par exemple reste à l’arrêt depuis le printemps.