Bally's rachète le groupe GamesysA terme, le marché des jeux en ligne aux Etats-Unis doit s’imposer comme le plus important au niveau international. C’est en tout cas ce que prévoient la plupart des analystes. Ainsi, les principaux opérateurs de casinos terrestres du pays s’intéressent de très près à ce secteur lucratif. Tous ambitionnent donc d’obtenir une part de ce gigantesque gâteau.

Le groupe Bally’s ne fait pas exception. D’ailleurs, le mardi 20 avril dernier, il a annoncé un accord définitif pour le rachat de la société britannique de jeux en ligne Gamesys fixé à 2 milliards de livres sterling, ce qui représente à peu près 2,3 milliards d’euros. Le but affiché par cette acquisition est de percer sur le marché des paris sportifs sur Internet aux Etats-Unis.

Une transaction qui devrait se concrétiser au quatrième trimestre 2021

C’est le mercredi 24 mars dernier que l’acquisition de Gamesys par Bally’s a été annoncée officiellement. Néanmoins, à l’époque il ne s’agissait alors que d’un accord de principe. Le rachat vient juste d’être enfin entériné. En effet, les conseils d’administration des jeux groupes sont parvenus à s’entendre sur un prix de 1.850 pence en numéraire pour chaque action de Gamesys.

Le rachat de ce dernier est donc fixé à 2 milliards de livres sterling. Devant être bénéfique sur le long terme pour les deux entités, l’opération n’est pas encore effective. Avant qu’elle ne le devienne, elle doit encore obtenir les autorisations nécessaires, ce qui devrait être le cas au cours du dernier trimestre de l’année en cours.

Une fois que l’acquisition sera enfin concrétisée, Bally’s compte bien profiter du savoir-faire de Gamesys dans le but de se faire une belle place sur le marché en plein essor des paris sportifs en ligne aux Etats-Unis.

>>> Lire également : “Twin River acquiert la marque Bally’s pour 20 millions de dollars

A propos de Bally’s et de Gamesys

Fondé en 2004 sous le nom de BLB Investors pour devenir ensuite Twin River Worldwide Holdings, Bally’s a opté officiellement pour cette appellation l’année dernière après avoir acquis les droits de cette célèbre marque de casino à Caesars Entertainment. A l’heure actuelle, le groupe qui emploie plus de 6 000 personnes gère 12 établissements de jeux dans 8 Etats américains. Au global, il propose plus de 13 000 machines à sous et 460 tables dédiées aux jeux traditionnels.

De son côté, le groupe Gamesys a été fondé en 2001. Coté à la Bourse de Londres, il est spécialisé dans le jeu sur Internet. Il gère notamment quelques célèbres casinos en ligne comme Vera & Jones ou encore InterCasino.

Un marché estimé à des dizaines de milliards de dollars

Après que la Cour Suprême américaine ait décidé de mettre un terme à l’interdiction des paris sportifs dans la plupart des Etats américains, au cours de l’année 2018, beaucoup de grandes entreprises de jeux du pays ont commencé à s’intéresser de près à ce marché estimé à des dizaines de milliards de dollars.

C’est pourquoi les fusions acquisitions s’enchaînent, en ce moment. Outre la transaction évoquée ici entre Bally’s et Gamesys, il faut aussi évoquer par exemple le rachat en septembre du bookmaker britannique William Hill par l’opérateur américain Caesars pour 3 milliards de livres (soit environ 3,45 milliards d’euros).