Le député Tsukasa Akimoto dans une affaire de pots-de-vin pour un casino au japonSelon les estimations de certains experts, les casinos au Japon pourraient représenter pas moins de 20 milliards de dollars par an. Autant dire une manne financière énorme qui attise les appétits des opérateurs de casinos.

Ce n’est pas un hasard si des groupes comme Las Vegas Sands, MGM Resorts, Melco resorts, Genting Singapore, Wynn Resorts et même la Société des Bains de Mer (SBM) de Monaco souhaitent faire partie des heureux élus détenteurs de licence de jeu. Beaucoup de candidats pour très peu d’élus qui pourront décrocher le jackpot dès que les premiers clients pourront pousser les portes des casinos.

Certains ont trouvé la parade pour faire passer leur dossier plus rapidement que les autres : corrompre les députés en charge du dossier sensible des casinos au Japon. C’est le cas du député Tsukasa Akimoto et d’un de ses collegues.

Croupiers en Direct vous dit tout sur cette affaire qui secoue le pays du soleil Levant..

Pots-de-vin en échange d’une licence de casino

Tsukasa Akimoto est un député du parti au pouvoir et il se trouve dans de sales draps. Il est soupçonné d’avoir reçu 3 millions de yens (soit l’équivalent de 24750 euros) en espèces et d’être parti en vacances avec sa famille aux frais de la princesse. La princesse en question serait le site 500.com, un site de paris sportifs online chinois. Ce dernier aurait tenté de corrompre Tsukasa Akimoto pour obtenir une licence de jeux.

Mais les choses ne sont pas passées comme prévues. Faut dire que Tsukasa Akimoto n’est pas un député comme les autres. Il est en charge du dossier des casinos au Japon. Une lourde tache quand on sait que la population japonaise est hostile à l’ouverture d établissements de jeux. Elle l’est davantage avec cette histoire de corruption au sein même du gouvernement en place.

Le député Tsukasa Akimoto n’est pas seul dans cette affaire. Un second député du Parti libéral-démocrate (PLD) a eu droit à une visite des procureurs qui ont perquisitionné son bureau.

>>> Lire également : “Casino au Japon: Melco Resorts disposé à investir plus de 10 milliards $

Des casinos pour renflouer les caisses de l’état

Le Japon a atteint cette année le taux de natalité le plus bas de son histoire avec moins de 900 000 naissances cette année. C’est le taux le plus bas depuis 1899 ! Avec 126 millions d’habitants, le Japon a un des taux de fécondité le plus bas au monde. Le vieillissement de la population et ce taux de natalité aux paquerettes inquiètent le gouvernement. Le Japon se doit de trouver des solutions pour renflouer les caisses et pouvoir payer les retraites des anciens.

L’ouverture de casinos au Japon est une des solutions pour toucher le jackpot. Comme nous l’évoquions au début de ce papier, les casinos pourraient engendrer plus de 20 milliards de dollars chaque année. Le gouvernement ne va donc pas se priver de mener à bien ce projet quand il voit les revenus des casinos engendrés à Macao. Affaire à suivre.