SunCity Group Holding est intéressé pour ouvrir un casino à WakayamaCela fait maintenant de nombreuses années que le Japon veut ouvrir 3 hôtels-casinos sur son territoire. Si le projet a rencontré pas mal de difficultés avec notamment un scandale de corruption, la démission de son principal défenseur le Premier Ministre Shinzo Abe et la crise sanitaire internationale, il continue quand même d’être toujours d’actualité.

C’est ainsi qu’au moins 4 préfectures ont d’ores et déjà annoncé leur intention de présenter une proposition au gouvernement national : Osaka, Yokohama, Nagasaki et Wakayama. Cette dernière vient juste de clore son processus d’appel d’offres. Celui-ci a reçu deux candidatures.

Comme ils l’avaient annoncé, Suncity Group Holdings d’un côté et Clairvest Neem Ventures de l’autre y ont donc participé.

Un candidat retenu d’ici le mois de mars 2020

C’est le vendredi 15 janvier dernier que la préfecture de Wakayama au Japon a annoncé qu’elle venait de clore son processus d’appel d’offres pour le développement d’un hôtel-casino. Seuls deux opérateurs ont finalement présenté un projet : Suncity Group Holdings et Clairvest Neem Ventures.

Les autorités locales pensent pouvoir choisir leur candidat préféré d’ici le mois de mars prochain. Cela va donc laisser à la préfecture et à l’opérateur retenu plus d’un an pour préparer une proposition intéressante qui sera présentée au gouvernement national. C’est en effet lui qui va être chargé de sélectionner au final les 3 projets qui seront retenus pour devenir les fameux hôtels-casinos japonais. Le nouveau calendrier présenté l’année dernière prévoit que les projets des préfectures soient déposés à partir du 1er octobre 2021 pour une décision finale attendue le 28 avril 2022.

Si la proposition de Wakayama est retenue par le gouvernement national, les autorités locales estiment pouvoir ouvrir leur hôtel-casino prévu à Wakayama Marina City, vers le printemps 2026. Au contraire, les autres préfectures annoncent des lancements plus tardifs qui ne devraient pas être possibles avant l’année 2030.

>>> Lire également : “Deux réponses à l’appel d’offres pour le casino à Wakayama au Japon

Les deux groupes ayant répondu à l’appel d’offres

Finalement, l’appel d’offres de la préfecture de Wakayama n’aura pas attiré de candidature surprise. En revanche, les deux opérateurs qui avaient montré de l’intérêt pour ce processus y ont bel et bien répondu.

Parmi eux, on trouve notamment Suncity Group Holdings. Très actif dans le domaine des hôtels-casinos depuis quelques années, il a notamment ouvert un nouvel établissement de ce type à Hoiana au Vietnam, en 2020. Il vient également de devenir l’actionnaire majoritaire du casino russe Tigre de Cristal. Enfin, il travaille actuellement sur un hôtel-casino de 577 millions d’euros à Manille, la capitale des Philippines.

L’autre opérateur à avoir répondu à l’appel d’offres de la préfecture de Wakayama n’est autre que Clairvest Neem Ventures. Cet société d’investissement canadienne exploite aussi bien des complexes hôteliers et des casinos au Canada, aux Etats-Unis et au Chili.

Reste maintenant plus qu’à savoir lequel des deux sera retenu par la préfecture de Wakayama et si la proposition de celle-ci sera choisie par le gouvernement national. Pour rappel, cette préfecture se situe au sud de l’île de Honshu au Japon. Il s’agit de la seule de toute la région du Kansai à compter moins d’un million d’habitants.