Tom reeg, CEO de Caesars EntertainmentCela fait maintenant un long moment que le groupe Caesars Entertainment a annoncé son attention de vendre prochainement l’un de ses casinos du Strip de Las Vegas. Bien sûr, la crise sanitaire a fait prendre un peu de retard au processus.

Néanmoins, le nouveau dirigeant de la compagnie, Thomas Reeg, a déclaré qu’une telle vente était toujours en projet, même si cela pourrait prendre un peu plus de temps que prévu.

La fusion Eldorado Resorts et Caesars Entertainment

Opérateur de casinos de taille moyenne, le groupe Eldorado Resorts est basé à Reno dans l’Etat américain du Nevada. A partir du mois de mai 2019, il lance une discussion avec le géant Caesars Entertainment pour un projet de fusion. Le 23 juin suivant, on apprend que l’offre a été acceptée. Ainsi, Eldorado Resorts va acheter cette société pour pas moins de 18 milliards de dollars en actions et en espèces.

La transaction ne se réalise pas immédiatement. En effet, pour qu’elle puisse se concrétiser enfin, il faut obtenir l’autorisation de différents organismes étatiques comme notamment la Federal Trade Commission et les autorités de régulation du Nevada et du New Jersey entre autres. Pour obtenir leur feu vert, plusieurs ventes sont nécessaires. Finalement, la fusion devient effective le 20 juillet dernier.

L’entreprise ainsi unifiée prend le nom de Caesars Entertainment, même si c’est bel et bien Eldorado Resorts qui achète son concurrent et non l’inverse. D’ailleurs, c’est Thomas Reeg qui devient PDG du groupe, le poste qu’il occupait auparavant chez Eldorado Resorts.

>>> Lire également : “Twin River achète 3 casinos à Caesars Entertainment et Eldorado Resorts

Un projet de vente retardé de 6 mois

Avant que la pandémie mondiale de coronavirus Covid-19 ne déclenche la crise sanitaire que l’on traverse à l’heure actuelle, le groupe Caesars Entertainment avait annoncé qu’il comptait vendre l’un de ses hôtels-casinos qui trônent sur le célèbre Strip de Las Vegas, au cours de l’année qui suit sa fusion avec Eldorado Resorts.

Durant la conférence téléphonique sur les résultats trimestriels qui s’est déroulée le jeudi 6 août dernier, Thomas Reeg a réaffirmé son intention de vendre l’un de ces complexes. Néanmoins, les choses pourraient prendre un peu plus longtemps que prévu.

Si à l’origine le processus de vente devait s’étaler sur 12 mois, il estime aujourd’hui qu’il faudrait plutôt compter sur 18 mois. En effet, avant que l’acquisition ne se fasse, il préfère que la crise sanitaire se calme un peu et que l’activité reprenne normalement.

Une perte nette de 100 millions de dollars à cause de la crise sanitaire

Au cours du second trimestre de l’année 2020, le groupe Caesars Entertainment a enregistré une perte nette de 100 millions de dollars. Cette contre-performance est principalement due à la fermeture des casinos imposée par la pandémie internationale de Covid-19. Dans l’Etat du Nevada par exemple tous les établissements de jeux ont été contraints de garder portes closes entre la mi-mars et le début du mois de juin.

A l’heure actuelle, l’opérateur possède, loue ou gère 54 casinos aux Etats-Unis. Tous accueillent à nouveau les joueurs à l’exception du Cromwell, du Rio et du Planet Hollywood, chacun situé à Las Vegas.

Malgré un taux d’occupation moyen des hôtels tournant autour de 50% en semaine et de 70% le week-end, Thomas Reeg reste optimiste pour l’avenir.