Tricherie à la roulette anglaise du casino d'Enghien-les-Bains avec la technique Colour up scanTrès régulièrement, il arrive que des joueurs tentent de mettre en place une technique de tricherie pour remporter de l’argent sur une table dédiée à un jeu traditionnel.

Cela s’est à nouveau produit au Casino Barrière d’Enghien-les-Bains, au cours du mois d’août 2019. En usant d’une arnaque rappelant le bonneteau connue sous le nom de Colour up scan, cinq personnes ont réussi à remporter malhonnêtement au moins 127 300€ à la roulette anglaise.

Deux d’entre eux ont été jugés, le mercredi 16 septembre 2020 à Pontoise.

Une technique au principe simple

Bien connue des casinos du monde entier, la technique de tricherie baptisée Colour up scan se pratiquer à plusieurs. Elle consiste à échanger des jetons de couleur dont chaque joueur détermine la valeur à l’achat. Le principe est simple : des complices doivent détourner l’attention du croupier, pendant qu’un joueur cache des jetons dans sa poche et quitte la table, ce qui est interdit avec des jetons.

Direction alors les toilettes, pour ne pas être repéré par une caméra de surveillance, où l’échange à lieu avec un autre joueur. Celui-ci n’a alors plus qu’à se rendre à la table pour revendre les jetons. Si le premier les avait acheté 5€, le second en récupère 100€, ce qui fait une sacrée plus-value de 20 fois la somme déboursée.

>>> Lire également : “Triche à la roulette anglaise au casino Enghien-les-Bains

Tricherie à la roulette anglaise: Une identification via les vidéos de surveillance

Notre petite équipe de tricheurs est composée de 5 hommes originaires d’Espagne et de République Dominicaine. Ensemble, ils ont écumé les casinos de Cannes, Cassis, Lille, Lyon et Marseille, sans parvenir à utiliser leur stratagème.

Il faut bien reconnaître que cela n’est pas très facile puisque souvent le croupier remarque qu’il manque des jetons sur la table ou s’inquiète des allers-retours trop fréquents des mêmes personnes aux toilettes.

C’est d’ailleurs, ce qui a fini par se produire au Casino d’Enghien-les-Bains. Le service de sécurité de l’établissement de jeux a alors vérifié les vidéos de surveillance. Découvrant la tricherie, il a identifié les responsables et a appelé la police.

Voilà comment Nelson G., un éleveur de poules en Espagne âgé d’une cinquantaine d’années, et Felix A., un cuisinier en CDD criblé de dettes qui vit en France, se sont fait attraper. En revanche, les 3 autres membres de la bande courent toujours. Parmi eux, il y a un certain Bacaloa, le chef, et Marco A., son second, qui ont tout mis en place.

Le verdict du tribunal

Selon le Casino Barrière d’Enghien-les-Bains, la petite bande lui aurait escroqué environ 334 000€ en tout dans cette tricherie à la roulette anglaise. Le tribunal n’a retenu cependant que la période pour laquelle on dispose d’une vidéo de surveillance, soit entre le 9 et 17 août 2019. Au cours de ce laps de temps, ce sont 127 300€ qui ont été empoché malhonnêtement par nos tricheurs. Et cette somme est contestée par la défense qu’il la trouve calculée de manière simpliste.

Au final, le tribunal a condamné les petites mains à une peine de prison de 10 mois dont 6 avec sursis et le suspect principal a échoppé de 2 ans de prison ferme ainsi qu’un mandat d’arrêt. Tous doivent également rembourser solidairement la somme de 127 300€ au Casino d’Enghien-les-Bains.

Jouer a la roulette ici !