Nevada Gaming Control Board étudie donne son feu vert pour achat de Caesars Entertainment par Eldorado ResortsAu cours du mois de juin dernier, nous évoquions avec vous la fusion entre les groupes Eldorado Resorts et Caesars Entertainment, à travers un billet. Pour pouvoir se concrétiser, celle-ci devait encore obtenir l’autorisation des régulateurs des 3 Etats suivants : Nevada, New Jersey et Indiana.

Si le Nevada Gaming Control Board a d’ores et déjà validé la transaction, la New Jersey’s Division of Gaming Enforcement quant à elle doit encore se prononcer dans les prochains jours. En revanche, l’Indiana Gaming Commission vient juste d’approuver à l’unanimité cette acquisition. Néanmoins, elle a quand même posé deux conditions.

Une validation au Nevada et un ajournement au New Jersey

C’est le mercredi 8 juillet dernier que le Nevada Gaming Control Board s’est réuni pour étudier le rachat de Caesars Entertainment par Eldorado Resorts. Au cours de cette session, l’autorité de régulation a donné son accord pour que cette transaction se concrétise bel et bien.

Tous les regards étaient alors tournés vers la New Jersey’s Division of Gaming Enforcement qui devait étudier la question lors de sa séance du mercredi 15 juillet dernier. Néanmoins, deux concurrents, le Hard Rock Atlantic City et l’Ocean Casino Resort, ont déposé des pétitions pour être entendus avant que le régulateur ne prenne sa décision. Ainsi, le vote final a été décalé de quelques jours.

>>> Lire également : “Focus sur la fusion entre Eldorado Resorts et Caesars Entertainment

Deux conditions posées en Indiana

Par contre, l’Indiana Gaming Commission s’est bel et bien réunie le vendredi 10 juillet dernier pour étudier la transaction. Celle-ci a finalement été validée à l’unanimité. Néanmoins, deux conditions ont quand même été posées. Ainsi, si le groupe Eldorado Resorts veut que l’autorité de régulation valide son rachat de Caesars Entertainment, il va devoir vendre 3 de ses établissements de l’Etat avant la fin de l’année. L’autre condition est que les emplois dans les autres complexes soient maintenus, au cours des trois prochaines années.

Trois ventes envisagées

A l’heure actuelle, les dirigeants d’Eldorado Resorts réfléchissent aux hôtels-casinos qu’ils pourraient vendre dans l’Indiana. Pour le moment, ils envisagent de choisir le Tropicana Evansville et le Caesars Southern qui se situent tous les deux dans le Sud de l’Etat. Le groupe pourrait aussi vendre un troisième établissement : le Horseshoe Hammond.

La première propriété devrait être vendue dans les 6 mois, la deuxième dans les 12 mois et la troisième dans les 18 mois. Cela ne respecterait donc pas les délais fixés par l’autorité de régulation qui a annoncé pouvoir aménager si besoin les limites envisagées à l’origine.

Un investissement de 60 millions de dollars dans deux racinos

Devant l’Indiana Gaming Commission, les responsables du groupe Eldorado Resorts ont également annoncé qu’ils envisageaient d’investir jusqu’à 60 millions de dollars dans deux racinos : celui de Shelbyville et celui d’Anderson.

Ce type de complexe combine à la fois une piste de course et un casino. Jusqu’au 1er janvier dernier, seules les machines à sous y étaient autorisées. Mais à partir du début de l’année, on peut désormais ajouter dans ce type d’établissements des tables de blackjack, roulette et poker entre autres. Avec cet investissement, c’est justement ce que souhaite faire le groupe.

Force est de reconnaître que ces deux racinos se révèlent assez stratégiquement placés. En effet, il s’agit des seules salles de jeux existantes situées à moins d’une heure de la ville d’Indianapolis qui compte actuellement autours de 2,5 millions d’habitants.