Le projet d'hôtel-casino à Yokohama tombe a l'eauDeuxième ville la plus peuplée du Japon derrière Tokyo, Yokohama travaillait depuis plusieurs années sur un projet de développement d’un hôtel-casino. Néanmoins, l’élection du nouveau maire le Dr Takeharu Yamanaka a changé la donne.

Farouchement opposé à la construction d’un tel établissement de jeux, celui-ci vient juste d’annoncer que la ville allait mettre un terme à ce projet.

Une population hostile au développement d’un hôtel-casino

Le 30 août 2021, le Dr Takeharu Yamanaka est officiellement devenu le maire de Yokohama, alors qu’il n’avait aucune expérience politique au préalable. Ancien professeur de l’Université de la ville, il a été soutenu par le Parti Démocrate Constitutionnel, le Parti Social-Démocrate et le Parti Communiste Japonais. Au cours de sa campagne, il s’est principalement opposé à la gestion de la pandémie de Covid-19 par le gouvernement de Yoshihide Suga et au projet de développement d’un hôtel-casino sur la jetée de Yamashita.

Ce dernier n’a jamais eu les faveurs du public, que ce soit au niveau national mais aussi et surtout à Yokohama. Ainsi, un sondage de septembre 2018 montrait que pas moins de 94% de la population locale était défavorable au projet. En effet, beaucoup d’habitants craignaient une augmentation des cas d’addiction au jeu.

>>> Lire egalement : “Casino au Japon : un consortium autour de Genting à Yokohama

Un retrait officiellement annoncé lors du conseil municipal

Après que le gouvernement national ait mis en place un texte de loi en 2018 permettant la création de 3 hôtels-casinos au Japon. L’ancienne maire de Yokohama, Fumiko Hayashi, a annoncé dès le mois d’août 2019 que la ville lancerait un appel d’offre. Cela a été fait le vendredi 5 février 2021. A la suite de celui-ci, la ville a reçu 3 candidatures, celles de Genting Group, de Melco Resorts & Entertainment ainsi que d’un consortium réunissant Sega Sammy et Shotoku.

Le vendredi 10 septembre dernier, le nouveau maire de la ville de Yokohama a officiellement confirmé dans son discours de politique générale lors du conseil municipal qu’il mettait un terme au projet de développement de l’hôtel-casino. Le processus de sélection de l’opérateur est ainsi immédiatement arrêté et les procédures nécessaires pour ce retrait vont commencer prochainement.

Quelques jours avant cette annonce officielle, la Chambre de commerce et d’industrie de Yokohama a soumis un rapport favorable à la construction de l’établissement de jeux. Dans celui-ci, il était indiqué que si ce projet était abandonné le développement futur de la ville pourrait être rendu plus difficile. Il concluait ainsi qu’un hôtel-casino se révélait essentiel pour dynamiser l’économie locale.

3 autres préfectures encore en course

Maintenant que la ville de Yokohama s’est retirée de la course pour le développement d’un hôtel-casino. Il ne reste plus que 3 préfectures qui travaillent encore sur un tel projet. Nagasaki vient juste de signer un accord de base avec l’opérateur européen Casinos Austria. Wakayama quant à elle a choisi le groupe canadien Clairvest.

Osaka enfin est sur le point de confirmer le consortium mené par MGM Resorts et ORIX. Toutes trois devraient déposer leur proposition au gouvernement national avant la date limite du 28 avril 2022.