Casigrangi rachète 4 casinos de la Société Française de CasinosLe patron des magasins Gifi, Philippe Ginestet, est également implanté dans le secteur du casino terrestre. En effet, avec sa société Casigrangi, il gère les établissements de jeu de l’enseigne Stelsia. Jusqu’à la toute fin de l’année 2020, l’entreprise ne possédait que 3 complexes : les casinos de Granville, Megève et Mimizan.

Depuis peu, elle vient juste d’en acheter 4 autres : les casinos de Gruissan, Port-La Nouvelle, Collioure et Châtel-Guyon. Ces établissements appartenaient tous à la Société Française de Casinos (SFC). Fin décembre dernier, ils ont été vendus pour un montant qui est resté secret à l’opérateur Casigrangi qui y a vu là une intéressante opportunité d’achats.

Des établissements qui intéressaient aussi le groupe Ardent

A l’origine, la SFC devait vendre ces complexes de jeux à l’opérateur belge Ardent qui gère les casinos de l’enseigne Circus. En effet, ce groupe avait tout d’abord annoncé son intention de mener à bien cette transaction. Puis, le jeudi 14 mai 2020, il avait finalement décider de se rétracter, à cause de la crise sanitaire internationale. C’est alors que Casigrangi avait sauté sur l’occasion pour s’emparer des établissements de la SFC.

Cela ne semblait pas avoir beaucoup plu au groupe Ardent qui avait tenté d’empêcher sans succès cette vente. Finalement, elle a bel et bien eu lieu, il y a quelques jours.

>>> Lire également : “Casigrangi ambitionne de devenir l’actionnaire majoritaire de la SFC

L’enseigne Stelsia Casino

Depuis 1981, l’homme d’affaires Philippe Ginestet est principalement positionné sur le marché de la grande distribution. A travers son groupe, il emploie plus de 9 000 personnes dans pas moins de 800 magasins appartenant à des enseignes célèbres comme Gifi, Trafic et Besson entre autres.

C’est en 2018 que le businessman décide de diversifier un peu son activité. Il crée alors la filiale Casigrangi pour gérer un complexe touristique autour d’un casino à Mimizan. Ensuite, il rachète le Casino de Granville puis celui de Megève. Très vite, tous les 3 sont rebaptisés en Stelsia Casino et mis aux couleurs de la nouvelle marque.

Il en va de même pour le Château de Lalande, un hôtel 4 étoiles situé à Saint-Sylvestre-sur-Lot dans le Lot-et-Garonne qui arbore désormais des façades colorées où l’on retrouve également des sculptures de l’artiste audois Patrick-Chappert-Gaujal.

Une redécoration complète en prévision

A l’heure actuelle, sous le giron de l’opérateur Casigrangi, on trouve donc les Stelsia Casinos de Mimizan, Granville et Megève. Depuis la toute fin du mois de décembre dernier, il y a aussi les établissements de jeux de Gruissan, Port-La Nouvelle, Collioure et Châtel-Guyon. Ceux-ci vont prochainement être rebaptisés eux aussi en Stelsia Casino. De plus, une redécoration complète est également prévue aux couleurs de leur nouvelle enseigne.

Cela va passer par la mise en place de moquettes en damier et l’ajout de tableaux d’artiste pour apporter de la gaieté à l’intérieur des complexes. En outre, les murs vont être repeints dans des tons vifs pour permettre aux clients d’être plongés dans une ambiance électrisante qui donne furieusement envie de jouer.

A cause de la fermeture temporaire des casinos français due à la pandémie internationale de coronavirus Covid-19, les établissements fraîchement rachetés par Casigrangi doivent pour le moment garder leurs portes closes. Tous les membres du personnel sont donc en chômage partiel, en ce moment. Néanmoins, leur nouvel employeur a d’ores et déjà fait savoir qu’il comptait garder tous les salariés, ce qui fait une centaine de personnes au total sur les 4 complexes.