Les touristes viennent que pour les jeux de casino a MacaoJusqu’en 2002, Stanley Ho a régné sur l’empire des casinos à Macao durant 40 ans. A cette époque, pas plus de 10 millions de touristes débarquaient dans l’ancienne colonie portugaise rétrocédée à la Chine le 20 décembre 1999. De plus, les casinos de Macao généraient seulement 2 milliards de dollars.

Depuis que le marché s’est ouvert à la concurrence, les magnats américains ont investi à coups de milliards de dollars pour sortir de terre des casinos qui n’ont rien à envier à ceux de Las Vegas ou d’Atlantic City. Macao a changé de paysage et les casinos ont largement contribué à la croissance du pays. Ainsi, en 2018, Macao a enregistré 36 millions de touristes et les casinos ont généré 37.5 milliards de dollars.

Aujourd’hui, l’heure est au bilan sur l’activité des casinos et sur la stratégie de diversification des activités dans ce pays d’un peu plus de 670 000 habitants.

Les jeux de casino restent l’activité préférée des touristes

Les casinos terrestres de Macao se portent bien et affichent des résultats au beau fixe. Faut dire que c’est la seule région où les chinois sont autorisés à jouer légalement aux jeux de baccarat, roulette, sic bo, craps, roulette et autres machines à sous. En effet, les chinois ne peuvent jouer aux casinos uniquement dans les établissements de jeux de Macao. C’est la raison pour laquelle des cars entiers de touristes débarquent chaque jour de Chine pour déposer leurs clients dans les grands hôtels de la ville.

La grande majorité des touristes chinois y viennent quelques jours histoire de miser quelques yens sur leurs jeux préférés en l’occurrence le baccarat. Certes, il y a de très gros joueurs high rollers qui fréquentent ces casinos. Ces derniers ont quelque peu déserté les tables VIP pour faire profil bas dès lors que le président chinois, Xi Jinping, a mené une guerre contre la corruption dans l’administration chinoise.

La stratégie des autorités de Macao étaient d’inciter les casinos à diversifier leur activité. Ainsi, ils ont copié le modèle américain en organisant des concerts de pop stars, lancer des restaurants étoilés ou encore des spectacles connus des quatre coins du monde comme le Cirque du Soleil. La sauce n’a pas bien prise puisque les touristes préfèrent fréquenter les salles de jeux.

>>> Lire également : “Macao réalise de bonnes recettes fiscales en janvier 2019

Concurrence et crise chino-américaine au menu

Macao est totalement dépendante des jeux et les casinos l’ont bien compris. Ils font également face à la concurrence qui vient du Cambodge, des Philippines et bientôt du Japon. Les établissements de jeux de Macao se doivent de réagir. Certains spécialistes pensent que les casinos au Japon généreront plus de revenus que ceux de Macao. Ces derniers commencent à avoir une certaine pression en voyant la concurrence pointer du nez. De plus, les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine sont fortes et n’arrangent pas les choses.

Enfin, en juin 2022, les concessions de six opérateurs de casinos arrivent à expiration. Une pression en plus pour les dirigeants de casinos de l’ancienne colonie portugaise. Affaire à suivre.