Les croupiers des casinos de France et des Clubs de jeux de Paris de retour a leur tables de jeuxA cause de la pandémie mondiale de coronavirus Covid-19, les établissements de jeux français ont été contraints de fermer leurs portes une première fois, entre la mi-mars et début juin 2020. Puis, on a à nouveau décidé qu’ils ne pourraient plus accueillir les joueurs à la fin du mois d’octobre dernier.

Ce n’est qu’à partir du mercredi 19 mai que les casinos terrestres en France ont enfin pu proposer leurs machines à sous et leurs jeux électroniques au public. Ainsi, les tables de jeu traditionnel n’étaient pas encore disponibles, ce qui fait que les clubs de jeux parisiens ont dû rester fermés.

Heureusement, cette situation a enfin pris fin, le mercredi 9 juin 2021. C’est donc l’occasion de faire un point sur cette réouverture tant attendue par les clients et toute la profession.

Une dextérité à retrouver pour les croupiers et de nouvelles règles à connaître

Après plus de 7 mois d’inactivité, les croupiers des casinos et des clubs de jeux français ont recommencé à s’entraîner de manière à retrouver leur dextérité. Au Club Barrière sur les Champs-Elysées par exemple, la centaine de croupiers sur les 200 employés est retournée dans l’établissement, il y a déjà quelques jours, de manière à apprendre les nouveautés en matière de règles sanitaires et d’obligations légales bien évidement.

Cependant, ils en ont aussi profité pour retrouver la fluidité des gestes au moment de la réouverture. De plus, il fallait recréer un esprit d’équipe et se remettre en situation. Contrairement à ce que la direction craignait, il n’y a eu aucun départ et tout le personnel s’est donc montré fin prêt, le mercredi 9 juin, pour accueillir à nouveau le public.

>>> Lire également : “Les clubs de jeux de Paris rouvriront le 9 juin 2021

Des obligations légales contraignantes jusqu’au 30 juin 2021

Si les tables de jeu sont à nouveau ouvertes dans les casinos terrestres et les clubs de jeux en France, il y a quand même certaines règles à respecter. Ainsi, il ne peut y avoir que 3 ou 4 joueurs à un mètre de distance sur les différentes tables. D’ailleurs, la capacité de chaque établissement est pour l’instant limitée à 50%.

Dans ce domaine, les choses étaient plus souples l’été dernier où il fallait simplement séparer les clients par des parois en plexiglas. Ainsi, les professionnels craignent que ces règles mettent en péril la rentabilité des complexes. C’est d’autant plus vrai qu’un couvre-feu est toujours en vigueur dès 23h, ce qui ne risque pas de faire les affaires des casinos et des clubs de jeux où l’activité bat souvent son plein après minuit.

Heureusement, cette situation ne devrait pas s’éterniser. En effet, à partir du 30 juin prochain, les établissements français devraient pouvoir fonctionner à pleine capacité sans qu’aucun couvre-feu ne diminue leurs horaires d’ouverture.

Un exercice 2020-2021 qui s’annonce pire que le précédent

En ce moment, on trouve en France pas moins de 202 casinos terrestres et 8 clubs de jeux parisiens. Ce secteur emploie au total environ 16 000 personnes. Au cours de l’exercice 2019-2020 clos à la fin du mois d’octobre dernier, leur chiffre d’affaires a été particulièrement impacté à cause de la crise sanitaire internationale avec une chute globale d’environ 47%.

L’exercice 2020-2021 s’annonce encore pire puisque les complexes ont été fermés plus longtemps dont notamment pendant les fêtes de Noël et du jour de l’an qui attirent toujours beaucoup de joueurs.