Clairvest Neem Ventures est une des 2 sociétés intéressées pour ouvrir un casino au JaponSituée au bord de l’Océan Pacifique dans la région du Kansai au centre du Japon, la préfecture de Wakayama est bordée au nord par des montagnes et traversée par la rivière Kinokawa.

Dans sa capitale éponyme, se trouve une célèbre attraction touristique : le fameux Château de Wakayama construit sur le mont Torafusu à partir de l’année 1585.

A l’avenir, cette préfecture pourrait bien accueillir en son sein un autre site qui devrait attirer bon nombre de visiteurs. En effet, elle souhaite prochainement proposer sur son territoire un immense complexe de loisirs inspirés de ceux qui trônent sur le mythique Strip de Las Vegas dans le Nevada.

Pour mener à bien ce projet d’hôtel-casino, elle a lancé un appel d’offres qui s’est déroulé de fin mars à fin avril 2020. On sait aujourd’hui que deux opérateurs y ont répondu.

Un point sur la situation japonaise

A l’heure actuelle, ce genre d’établissement de divertissement dédié aux jeux d’argent reste encore interdit au Japon. Néanmoins, une loi a quand même autorisé la construction prochaine de 3 d’entre eux dans l’archipel nippon.

Pour le moment, on ne sait pas encore où ils pourront ouvrir leurs portes. Les préfectures intéressées pour en accueillir un doivent ainsi lancer un appel d’offres de manière à choisir ensuite un projet, d’ici l’automne, qu’elles présenteront au gouvernement national. C’est à lui que reviendra en effet la décision finale. Entre les mois de janvier et de juillet 2021, il va devoir sélectionner les propositions qui retiennent le plus son attention pour devenir les 3 seuls hôtels-casinos autorisés par la loi au Japon.

C’est justement dans cette optique bien précise que la préfecture de Wakayama a lancé un appel d’offres qui vient juste d’obtenir deux candidatures.

>>> Lire également : “Japon: Yokohama bien décidée à obtenir l’autorisation d’ouvrir un casino

Le nom des deux candidats pour le projet de casino à Wakayama

Lundi 6 mai dernier, la préfecture de Wakayama a annoncé que deux opérateurs avaient répondu à son appel d’offres pour la construction d’un hôtel-casino sur son territoire. Ainsi, Suncity Group Holdings Japon Co Ltd (la branche japonaise du groupe Suncity basé à Hong Kong) et Clairvest Neem Ventures (la filiale nippone de la société canadienne d’investissement Clairvest Group) ont fait une proposition.

Ce dernier envisageait initialement de porter sa candidature pour un hôtel-casino à Hokkaido. Néanmoins, après que cette préfecture ait décidé de ne pas lancer d’appel d’offres, il a réorienté son attention sur Wakayama.

Par contre, deux autres opérateurs qui s’étaient pourtant montrés intéressés n’ont fait aucune proposition. Il n’y a donc pas eu de réponse de la part du casinotier français Barrière ni du groupe philippin Bloomberry Resorts.

Le planning de la procédure

Le gouverneur de la préfecture de Wakayama, Yoshinobu Nisaka, semble satisfait d’avoir obtenu deux propositions. En cette période de pandémie de Covid-19, il craignait un peu qu’il n’y ait aucune réponse à l’appel d’offres. Après étude des deux projets, la préfecture annoncera à la mi-mai, s’ils l’intéressent.

Dans ce cas, les opérateurs devront présenter un plan d’affaires qui permettra aux autorités de Wakayama de choisir d’ici la mi-novembre la proposition qu’elles présenteront au gouvernement national.