Des nouveaux candidats pour ouvrir un casino a NagasakiCela fait maintenant de nombreuses années que le Japon cherche à ouvrir des casinos terrestres sur son territoire. D’ailleurs, selon les experts, ce marché devrait s’imposer à terme comme le deuxième au niveau international, derrière Macao mais devant Las Vegas.

Voilà pourquoi il attire logiquement pas mal d’opérateurs du monde entier.

On vient ainsi d’apprendre que 3 nouveaux candidats semblent être intéressés pour répondre au prochain appel d’offres de la préfecture de Nagasaki qui devrait être lancé dans les prochains jours.

Pour un hôtel-casino désormais attendu d’ici 2030

Situé dans le Sud du Japon, la préfecture de Nagasaki attire pas mal de touristes pour ses belles plages ensoleillées. Elle semble bien avoir envie de booster encore davantage son attrait pour faire venir encore plus de visiteurs. En effet, elle travaille à l’heure actuelle sur un appel d’offres pour ouvrir un futur hôtel-casino qu’elle espère inaugurer avant l’année 2030.

Pour le moment, nous savons que 4 concurrents comptent présenter un projet. Il y a notamment l’entreprise chinoise Oshidori International Holding et l’opérateur européen Casinos Austria mais aussi deux consortiums. Le premier réunit Get Nice Holdings ainsi que Current Corp et le second comprend la société japonaise Pixel Companyz, le cabinet de conseils TTL Resorts et le casinotier français Partouche.

Le journal local Nagasaki Shimbun vient juste d’annoncer que trois autres candidats sont également prêts à répondre à l’appel d’offres de la préfecture de Nagasaki qui va être lancé au cours de la semaine.

>>> Lire également : “La préfecture de Nagasaki suspend l’appel d’offres de son casino

Deux sociétés américains et une entreprise asiatique

Pour le moment, on ne sait pas encore le nom des 3 nouveaux candidats intéressés pour ouvrir un hôtel-casino à Nagasaki. Néanmoins, les spécialistes pensent qu’il devrait s’agir de deux sociétés américaines et d’une entreprise asiatique. Toutes semblent être de taille moyenne et chacune aurait déjà exprimé son intention de s’implanter au Japon mais dans une autre préfecture.

Bien sûr, dans ces conditions, pas mal de noms circulent autours des potentiels opérateurs concernés par cette nouvelle. On pense notamment à Hard Rock International, Mohegan Gaming & Entertainment et Rush Street par exemple. Ils voulaient tous répondre à l’appel d’offres pour l’hôtel-casino qu’Hokkaido comptait tenter d’ouvrir.

Mais, comme cette préfecture a finalement changé d’idée, certains de ces différents groupes américains ont pu reporter leur intérêt vers une autre région japonaise comme Nagasaki par exemple.

Quatre préfectures toujours en course

Pour rappel, il n’y aura finalement que 4 préfectures qui devraient lancer un appel d’offres pour le développement d’un hôtel-casino : Wakayama, Yokohama, Osaka et Nagasaki. On sait déjà que les deux dernières doivent lancer leur appel d’offres, durant le mois en cours.

Toutes les quatre vont sélectionner une proposition parmi celles qu’elle obtienne pour la présenter au gouvernement national entre les mois d’octobre 2021 et d’avril 2022. C’est en effet lui qui choisira au final les projets qui seront concrétisés pour devenir les 3 futurs hôtels-casinos japonais.

Tous ces derniers établissements pourraient ouvrir leurs portes d’ici l’année 2030. En effet, à cause des retards causés par la crise sanitaire internationale notamment, la précédente date de 2025 ne pourra plus être tenue.