//Règles du baccarat
Règles du baccarat 2017-03-21T14:37:38+00:00

Règles du baccarat pour bien jouer

BaccaratDe plus en plus populaire dans le live casino, le baccarat (ou baccara) est un jeu de cartes très intéressant. Souvent considéré comme un jeu réservé à la jet-set, il est généralement joué dans des salons privés dans les casinos terrestres. C’est d’ailleurs peut-être pour cette raison que beaucoup de joueurs pensent que ces règles sont complexes. Mais en réalité, les règles du baccarat sont plutôt faciles à assimiler.

A savoir au baccarat

Avant de nous pencher sur les règles proprement dites du baccarat, commençons par faire un petit point des éléments constitutifs du jeu. Sachez donc que le baccarat se joue sur une table de même taille que celle d’une table de craps avec au moins deux jeux de 52 cartes.

Dans un casino physique, la table est gérée par trois croupiers et peut accueillir un maximum de 12 joueurs. Au baccarat, les joueurs sont appelés « pontes ». Par extension, les gros parieurs et les joueurs importants sont appelés « gros ponte ».

Valeur numérique des cartes au baccarat
Connaître la valeur des cartes est essentielle avant de pouvoir commencer une partie de baccarat.

De façon simple, retenons que :

– L’As vaut 1 point
– Les cartes de 2 à 9 conservent leur valeur faciale (par exemple, le 4 vaut 4 points)
– Le 10 et les figures (Valet, Roi et Dame), qui sont encore appelées « bûches » valent 0 point.

C’est sur cette base que l’on compte la valeur d’une main en baccarat. Mais avant de voir comment procéder dans ce cadre, intéressons-nous d’abord au but du jeu.

Principe du jeu de baccarat

En comparaison des autres jeux de cartes, le principe du baccarat est assez simple. Le jeu met en avant deux principaux acteurs : le banquier et un joueur. Après distribution des cartes, le joueur devra deviner quelle sera la main gagnante (la sienne ou celle du banquier) ou si la partie s’achèvera sur une égalité.
Cela suppose que le joueur possède 3 options de pari : sur sa main, sur celle du croupier ou sur un match nul. C’est l’une des grandes particularités du baccarat. Dans un casino terrestre, les autres pontes autour de la table font également leur mise de la même manière (soit sur le joueur impliqué dans la partie, soit sur la banque, ou soit sur une égalité). Précisons qu’au baccarat la main gagnante est celle qui se rapproche le plus de 9 points.

Comment estimer la valeur d’une main ?

Pour savoir quelle main est gagnante, il faut pouvoir les évaluer sur la base de la valeur de chacune des cartes (tel que détaillé plus haut)  et en tenant compte de la règle de comptage suivante : faire la somme de la valeur des cartes et en soustraire la dizaine lorsque la valeur de la main excède 10.
Par exemple, si vous possédez une main comprenant un 3 et 4, sa valeur sera de 7 points (3+4=7). De même, si vous avez une main comprenant un 8 et un 9, celle-ci vaudra également 7 points (9+8=17. 17-10=7). Autre exemple, si vous possédez un Roi, un 10 et un 8, votre main vaudra 8 points (0+0+8=8).

Déroulement d’une partie de baccarat

La première particularité dans le déroulement du baccarat est liée à la mise initiale. Ici, contrairement aux autres jeux de cartes, c’est la banque qui fixe le montant de la mise initiale avant même la distribution des cartes. Dans un jeu de baccarat en ligne, le joueur devra alors décider s’il veut suivre cette mise, miser moins (couvrir une partie de la mise) ou ne pas jouer cette partie. Le croupier distribue ensuite deux cartes aux joueurs. Celles-ci sont voilées jusqu’à ce que les mises soient fixées. Les cartes sont ensuite dévoilées. Deux principaux cas de figure se présentent alors :
Si le joueur ou le croupier a une main qui vaut 8 ou 9 points, on parle de « natural ». Les deux mains doivent alors être dévoilées. Celui qui possède la main la plus proche de 9 est gagnant. Dans le cas où la main de la banque et celle du joueur ont la même valeur, il y a égalité (ou « draw »).
Si ni le joueur, ni la banque ne possèdent un Natural, le déroulement du reste de la partie dépend de la valeur de la main initiale du joueur. Si cette valeur est de 6 ou 7, celui-ci passe ou « stand ». Si par contre la valeur de la main du joueur est égale à 5 ou moins, le joueur devra tirer une troisième carte.

La suite du jeu se déroulera alors au niveau de la banque dans le respect de certaines règles très strictes qui dépendent des tirages. La valeur de la main initiale de la banque et la nature de la troisième carte tirée par le joueur. En résumé, cela donne ceci :

– si la main initiale du banquier vaut 0, 1 ou 2 points, celui-ci tire une troisième carte quelle que soit la nature de la troisième carte du ponte ;
– si la main initiale du banquier vaut 3 points,  celui-ci tire une carte sauf si la troisième carte du joueur est un 8 ;
– si la main initiale du banquier vaut 4 points, celui-ci tire une carte si la troisième carte du joueur est 2, 3, 4, 5, 6 ou 7. Par contre, si la troisième carte du joueur vaut 0, 1, 8 ou 9, aucune carte n’est tirée.
– si la main initiale du banquier vaut 5 points, celui-ci tire une carte à condition que la troisième carte du joueur soit 4, 5, 6 ou 7. Si la troisième carte du joueur vaut plutôt 0, 1, 2, 3, 8 ou 9, aucune carte n’est tirée.
– si la valeur initiale de la main du banquier est de 6 points, une carte est tirée uniquement si la troisième carte du joueur est un 6 ou un 7.
Enfin, si la valeur de la main du banquier vaut 7 points, il passe quelle que soit la troisième carte du joueur.

Après l’action de la banque, les joueurs retournent leur main et celui qui possède la plus proche de 9 remporte la partie.

Paiement des mises

Les mains gagnantes sont payées 1:1. En d’autres termes, si le joueur mise 10 euros sur la main qui gagne, il remporte 10 euros en plus de sa mise initiale. S’il mise sur un « draw » et que cela arrive, il encaisse 8 fois sa mise. En d’autres termes, s’il mise 10 euros, il en remporte 80 et récupère les 10 euros de sa mise.