//Les casinos des Philippines génèrent près de 3 milliards $

Les casinos des Philippines génèrent près de 3 milliards $

Le Solaire Casino fait partie des casinos des Philippines en pleine expansion152,55 milliards de Pesos Philippins ; soit 2,92 milliards $ !  C’est le montant total du Produit Brut des Jeux générés par les casinos terrestres philippins pour le compte de l’année 2017. Cela représente une croissance de 13,8% par rapport à 2016. Des chiffres qui sont avant tout portés par les casinos privés installés dans la capitale, tandis que l’industrie locale des jeux est en pleine transition.

Les casinos privés de Manille en bonne santé

Avec environ 71,5% du montant total du Produit Brut des Jeux générés au cours de l’année écoulée, les casinos en ligne privés installés à Manille se taillent la part du lion. Quatre d’entre eux se démarquent plus particulièrement, à savoir le City of Dreams (lire “Quand DiCaprio, Scorsese et De Niro font la promo de casinos“), le Solaire, l’Okada et le Resorts Word. Mis ensemble, leurs revenus collectifs annuels s’élèvent à 2,09 milliards $. Connaissant ainsi une croissance globale de 26% par rapport à 2016, ils supplantent assez largement leurs concurrents, dont la cinquantaine d’établissements de la PAGCOR (Philippine Amusement and Gaming Corporation). A la fois régulateur et opérateur, le groupe détenu par l’Etat philippin a en effet dû se contenter d’un PBJ de 660 millions $ pour le compte de l’exercice achevé.

Quant aux casinos en ligne qui ont été clairement montrés du doigt par l’administration du Président Rodrigo Duterte au cours de ses premiers mois d’exercice, ils se sont tout de même offerts 450 millions $ pour le compte de l’année 2017.

>> Lire également : “Philippines, nouvel eldorado pour les jeux d’argent ?

Plusieurs investissements majeurs en cours

C’est au cours des dernières années qu’ont été ouverts les principaux établissements casinotiers du pays. C’est le cas du Solaire, ouvert en 2013 par le groupe Bloomberry Resorts pour un coût global de 1,2 milliard $. Il a été suivi en 2014, de l’inauguration du City of Dreams par l’actuel groupe Melco Crown pour un coût de 1,3 milliard $. Puis en 2016, l’Okada, ouvrait ses portes après un investissement estimé à 2,4 milliards $.

Plusieurs autres projets d’envergure sont également en cours sur l’archipel. C’est notamment le cas pour le West City Resorts World qui a récemment lancé d’importants travaux d’extension d’une valeur d’1 milliard $. Ce qui portera à 2,3 milliards $, la valeur de cet établissement. Le quartier de Westside se prépare quant à lui à accueillir le Resorts World Bayshore, dont la fin de la construction est prévue pour 2020.

La PAGCOR en pleine transition

Aux Philippines, le fonctionnement de l’industrie des casinos est assez particulier. L’agence gouvernementale, la PAGCOR y est en effet à la fois acteur et régulateur. Ce qui présente bien entendu un conflit d’intérêts. Afin de mettre fin à cette situation, le gouvernement philippin a décidé de dissocier les deux pôles. De l’actuel groupe naîtra donc la Philippine Amusements And Gaming Authority qui se chargera exclusivement de la régulation du secteur. Quant aux 46 établissements actuellement détenus par l’agence, ils seront revendus à des investisseurs privés.
L’Etat philippin devrait cependant continuer à profiter largement des revenus générés par lesdites propriétés. En lieu et place des 15% imposés sur le PBJ des autres établissements, les nouveaux acquéreurs des actuelles propriétés de la PAGCOR devront en effet céder 50% de leurs revenus bruts à l’Etat. De quoi alimenter encore pendant longtemps les caisses nationales.

By | 2018-04-12T12:30:42+00:00 avril 14th, 2018|Categories: Casinos Philippines|Tags: |0 Comments

Leave A Comment